Rss

Le Bugaled Breizh

Le naufrage du bateau de pêche « Bugaled-Breizh » (signifiant en breton « les Enfants de Bretagne »)

du 15 janvier 2004 provoqua une vive émotion parmi la communauté bigoudenne et bretonne.

Jean-Philippe Chapalain proposa à cette époque la réalisation d’un symbole évoquant la mémoire de ce naufrage et demanda au sculpteur Claudie Aufort une œuvre marquante.

Dès l’été 2004 elle fut présentée à la Presse ainsi qu’à l’Institut Culturel de Bretagne lors de son congrès annuel en septembre 2004 à Loctudy.

On posant le regard sur cette sculpture, on peut y découvrir divers sujets illustrant la marine en général et le Bugaled-Breizh à qui elle rend hommage :

la forme générale d’un poisson exprimant le monde de la pêche

la proue fendant les flots
en extrémité : l’étrave d’un navire orientée dans la position du naufrage
la voilure et ses cinq voiles à l’image des cinq naufragés
l’ensemble de l’oeuvre formant une flamme s’élevant vers le monde celeste
 
Cette première sculpture serait à ériger dans la ville de Loctudy : port d’attache du Bugaled-Breizh.
Puis par extension artistique, un parcours pourrait naître avec une suite de sculptures sur les places, rond-points, carrefours, jardins publics, etc. de la ville et du pays bigouden.
L’objectif serait de marquer ainsi de façon plus significative son territoire et sa vision artistique sur les thèmes propres à sa tradition maritime et rurale.